Actualité paris sportifs Prêt pour un sixième titre ?

Pays hôte de l’édition 2014, la Seleçao est prête pour SA Coupe du Monde. Il suffit de jeter un œil un an en arrière et se plonger sur les prestations brésiliennes lors de la Coupe des Confédérations où la bande à Thiago Silva s’est baladée dans tous les sens, avec en point d’orgue une finale remportée haut la main face à la machine espagnole sur un score sans appel de 3-0. Au passage, il faut souligner que les jaune et verts sont triple tenants du titre de cette Coupe des Confédérations.

 

Les 23 joueurs brésiliens ont donc été désignés et l'objectif est claire : la conquête d'un sixième titre Sur les 23 chanceux, pas de grosse polémique mis à part peut-être l’absence de Ronaldinho et de la "génération olympique" de 2012 (Lucas, Pato, Ganso, Leandro Damiao) mais le sélectionneur souhaite avant tout maintenir l'osmose apparue pendant la Coupe des Confédérations.

Le Brésil de Scolari est adepte du beau jeu et de la prise de risques. Symbole de cette stratégie : le feu follet Neymar qui est un vrai électron libre en attaque et qui représente le plus grand espoir de tout le peuple brésilien. Toujours en attaque, on pourra également citer le dynamiteur Hulk, capable de sortir des frappes venues d’ailleurs ou de l’ancien lyonnais Fred, auteur d’une très belle Coupe des Confédérations. Au milieu de terrain, on retrouve des joueurs de grand talent comme les Blues Oscar et Willian mais aussi des perforateurs comme Ramires et Fernandinho. Il y a également des joueurs plus physique mais qui bossent énormément pour faire briller le collectif, des joueurs de l’ombre comme on aime les appeler dans le milieu. Ces porteurs d’eau se nomment Paulinho, Luiz Gustavo ou David Luiz. Avec une défense composée de joueurs comme Thiago Silva, Daniel Alves, Dante ou encore Marcelo l’équipe auriverde aura donc fière allure.

Si l’on devait trouver un point faible à cette équipe, le vieillissant Julio Cesar serait certainement montré du doigt. Considéré il y a quelques années comme l’un des meilleurs à son poste, le portier paie des mauvais choix de carrière avec notamment un départ pour QPR qui fut catastrophique. Mais l’ancien de l’Inter reste une valeur sûre à son poste et son rendement en sélection n’a jamais été remis en cause.

En clair, le Brésil semble prête à briller à la maison grâce à un collectif qui se connaît parfaitement, qui a déjà brillé sur le plan international avec la Coupe des Confédérations et des individualités de classe mondiale à tous les coins de la pelouse.

Auteur : SU | le: 2014-05-21 15:47:11