Actualité paris sportifs Doublé pour l’Espagne

L'Espagne, qui vise un deuxième titre consécutif au Brésil cet été, semble bien armée ! Les espagnols sont dans une forme exceptionnelle.

 

L'Espagne, qui vise un deuxième titre consécutif au Brésil cet été, semble bien armée! Les espagnols sont, à l’échelle mondiale et continentale, dans une forme exceptionnelle, avec la conquête de deux Euros et une Coupe du Monde au niveau de la sélection et trois clubs en finale de Coupe d’Europe cette saison. Avec un contingent de joueurs très talentueux, une expérience sans égale et un jeu de passes huilé à la « Barcelone », l’optimisme est donc de rigueur. La confiance est donc de mise, surtout que le vivier est riche et que le sélectionneur Vicente Del Bosque n'a pas hésité à injecter du sang neuf dans son groupe.


Cependant, plusieurs nuages pourraient venir obscurcir l’horizon espagnol. Premièrement, l'expérience de la "Roja" est un atout mais un défaut : en effet, le vieillissement des cadres comme Xavi, Xabi Alonso ou encore Casillas pourraient poser problème à moyen terme. De plus, d’autres joueurs importants ont été blessés ces dernières semaines et, même s'ils en ont profité pour souffler un peu, risquent d'aborder le Mondial avec un sérieux manque de rythme. On pense notamment à Piqué et David Silva.


Deuxièmement, les compétitions restent très intenses et les clubs espagnols ont été en course partout jusqu’au bout (trois clubs en finale de Coupe d’Europe comme dit plus haut et une Liga dont l’issue n’a été acté qu’à la dernière journée). En effet, la finale de la Champions League verra les "Colchoneros" Juanfran, Koke et Diego Costa et les « Merengues » Iker Casillas, Sergio Ramos et peut-être Dani Carvajal et Isco s’affronter dans un match épique où la rivalité pourrait amener un vrai combat physique. Ces duels pourraient donc toucher physiquement mais surtout psychologiquement sur les joueurs. Le risque que la mainmise espagnole sur la scène européenne ne nuise à la domination de la Roja sur le théâtre mondial existe bel et bien. Les joueurs aborderont donc la Coupe du monde avec une excellente confiance mais aussi beaucoup de fatigue et donc, logiquement, moins de fraîcheur.

Une fraîcheur que pourrait amener les nouvelles têtes de la Roja, amené à prendre la relève des Xavi, Iniesta, Casillas et consorts. Dans cette liste, on pense notamment au portier de Manchester United, David De Gea, mais aussi au latéral de Chelsea Azpilicueta, ou aux milieux de terrain, respectivement du Bayern Munich et de l’Atletico Madrid, Javi Martinez et Koke.
Dès lors, ce sang neuf entouré de la vielle garde des victoires passées (Euro 2008 et 2012, Coupe du Monde 2010) pourrait donc amener l'Espagne vers les sommets et entretenir son appétit de conquête.

Envie de faire un pari sur l'Espagne, consultez les cotes du match Espagne - Pays-Bas ici.

Auteur : SU | le: 2014-05-21 15:55:00